Comment obtenir votre crédit immobilier non résident?

 Vous résidez à l’étranger et vous envisagez d’acheter un bien immobilier en France, c’est certainement la première question que vous allez vous poser : Comment obtenir votre crédit immobilier non résident?
À qui s’adresser pour obtenir un prêt immobilier ? Quels sont les taux proposés aux expatriés ? Comment procéder ?

La communauté de confiance Immoneos est constituée de membres qui habitent en dehors de la France à travers 100 pays dans le monde (Singapour, Hong Kong, Japon, Dubai, Abu Dhabi, Suisse, Allemagne, UK, US, Canada, Brésil, Netherlands,…). Ils partagent en toute transparence leurs expériences d’investisseur immobilier à distance ainsi que leur carnet d’adresse dans un groupe privé dédié: aucune pub, ni pro et pas d’annonce. Uniquement des investisseurs qui s’entraident en partageant leurs expérience. Tout y passe: crédit, chasseur immo, impôts, assurance de prêt, ETF vs immobilier,…

Par ici pour le rejoindre >> https://www.facebook.com/groups/immoneos

À qui s’adresser pour obtenir un prêt immobilier depuis l’étranger ?

Deux options se présentent à vous :

  • Les membres qui ont une excellent relation avec leur banque en France s’adressent directement à elle:

Les banques en France sont prêtes à vous financer votre investissement immobilier en France depuis l’étranger. Vous pouvez donc approcher d’abord votre banque si vous souhaitez profiter de votre relation existante, ou un organisme concurrent le cas contraire. La majorité des grandes banques prêtent aux expatriés. Comme pour tout candidat à l’emprunt, il vous faudra fournir certaines pièces justifiant de votre situation personnelle, professionnelle et financière. Étant donné qu’il sera plus difficile à la banque de se retourner contre vous et de saisir votre compte si celui-ci est domicilié à l’étranger, la banque risque de demander plus de garanties. Cela peut être un apport plus important, la nécessité d’ouvrir un compte courant ou de domicilier vos économies.

Mais attention tout de même, il y a des mauvaises surprises. Elise de Singapour partage que sa banque vient de lui refuser:

https://www.facebook.com/groups/immoneos/posts/513736966409105/

En effet, afin de prêter aux non-résidents, les banques en France ont des conditions (taux, situation de l’emprunteur,…) ainsi que parfois des équipes spécialisées. Votre agence en France n’est peut-être pas suffisamment informée puis se voit refuser le prêt lorsqu’il passe en commission. Aussi la bonne question que les membres recommandent de poser à votre banquier lorsque vous le contactez est s’il a déjà finaliser des prêts pour des non-résidents.

  • Passer par un courtier en crédit immobilier

Confier votre recherche de crédit immobilier à un courtier présente de nombreux avantages et permet de palier au fait de ne pas être sur place. Le courtier vous permet de gagner du temps et d’obtenir un prêt sans vous déplacer.
De par son expertise, le courtier sait cerner votre situation et vous donner une idée des conditions que vous pouvez espérer dès le premier appel. Il saura en fonction de votre profil, quelles banques cibler pour obtenir votre prêt et aux meilleures conditions.

L’autre avantage de passer par un courtier, est qu’il s’occupe des formalités et qu’il négocie avec les banques. Un gain de temps et d’efforts pour vous.

Le courtier est rémunéré au succès, vous ne paierez que s’il mène à bien votre projet. Il faut savoir que ses honoraires peuvent facilement être compensés par les économies qu’il peut vous faire réaliser, c’est donc une option qui peut être intéressante à considérer lors de votre démarche.

Les membres de la communauté de confiance Immoneos échangent leurs contacts de courtier de confiance en direct.

 

Quels sont les taux pratiqués pour les non-résidents ?

Il faut garder à l’esprit que les banques ne gagnent pas grand-chose avec un crédit immobilier. C’est plutôt un produit d’appel leur permettant de développer une relation avec de nouveaux clients et de leur proposer des produits plus lucratifs. En tant qu’expatrié, vos salaires ne seront souvent pas domiciliés auprès de la banque. Vous présentez aussi plus de risques en cas de non-paiement des échéances et votre dossier est plus compliqué à étudier. Les taux pratiqués s’en ressentent et on constate que les taux proposés aux expatriés sont jusqu’à 0,50% supérieurs à ceux offerts aux résidents.

Votre situation personnelle est un paramètre fondamental dans le calcul du taux qui vous sera offert. En effet, la banque va évaluer votre facteur risque, en étudiant différents critères tels que :

  • Type de contrat de travail : contrat depuis la France, contrat local, indépendant, dans une grande multinationale ou pas, etc.
  • Montant des revenus
  • Pays de résidence : si vous résidez dans un pays considéré à risque, cela peut vous pénaliser
  • Montant de votre apport personnel
  • Niveau d’endettement

Pour connaître dans le détail quels sont les taux obtenus par les membres d’Immoneos auprès des différents établissements bancaires, consultez notre dossier complet : baromètre du crédit immobilier non-résident . Il reprend les conditions réellement obtenues par les membres incluant le taux, le pourcentage, le nom des banques,… un dossier unique et transparent à consulter sans attendre.

Apport personnel requis pour les expatriés

 Là aussi, votre situation professionnelle va être déterminante.

En règle générale, l’apport demandé aux non-résidents est de 20% du montant de l’achat plus les frais de notaire.

Selon votre situation, il n’est pas exclu d’obtenir un financement à 100% voire à 110% (pas d’apport + frais de notaire).

À l’inverse, si la banque considère que votre dossier comporte des risques, elle peut vous demander jusqu’à 40% d’apport personnel.


L’assurance emprunteur

 

L’organisme de prêt va vous demander de souscrire à une assurance pour votre crédit immobilier. Celle-ci garantit le paiement des échéances dans le cas où vous seriez dans l’incapacité de les honorer notamment en cas de décès (on ne vous le souhaite pas bien évidemment!). En règle générale pour un résidant en France, et selon le niveau de garantie, l’assurance couvre l’emprunteur en cas de perte d’emploi, d’invalidité, de maladie, d’incapacité temporaire de travail et bien sûr de décès. C’est un élément sécurisant pour la banque mais aussi pour vous et pour vos proches.

Vous n’êtes pas tenus d’accepter l’assurance proposée par la banque. Quel que soit le type d’assureur que vous allez choisir (en ligne/traditionnel), n’hésitez pas à comparer les offres et faire marcher la concurrence. L’économie portant sur des cotisations mensuelles pendant de nombreuses années peut s’avérer importante.

D’ailleurs des membres nous ont recommandé des brookers en assurance spécialisés pour les non-résidents. On confirme! Super service, super taux, ne pas hésitez à la consulter >> https://immoneos.fr/assurance-pret-de-confiance

 

L’obtention d’un prêt immobilier pour les non-résidents n’a donc rien d’impossible et comme en témoignent les 13 000 membres de la communauté de confiance Immoneos sur Facebook, nombreux sont ceux qui ont réalisé avec succès un investissement immobilier depuis l’étranger.

Assurez-vous de bien monter votre dossier, par l’intermédiaire d’un courtier si besoin, et de faire marcher la concurrence pour obtenir les meilleures conditions.

Pour approfondir les éléments relatifs au prêt immobilier pour les non-résidents, consultez nos dossiers complets :

 

Partager l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

Retour haut de page