Investissement locatif à Lille depuis l’étranger: le témoignage de Sylvain

Sylvain est expatrié au Mexique depuis plus de 5 ans. Récemment, malgré le COVID, il a finalisé un investissement locatif à Lille, dans son coeur historique: le Vieux-Lille. Il nous partage son parcours et comment il a réalisé son investissement dans l’immobilier locatif à Lille, entièrement à distance, et via une chasseur recommandé par la Communauté Immoneos

investissement locatif à Lille

 

– Bonjour, peux tu te présenter à la Communauté ?

 

Je m’appelle Sylvain, j’ai 36 ans et je suis expatrié au Mexique depuis 2016, après avoir réalisé mes études et mes premières années professionnelles à Lille. Je travaille pour un groupe industriel et je couvre en plus du Mexique, toute l’Amérique du Sud, ce qui m’amène, hors COVID bien sûr, à faire de beaux voyages dans la région. Vivement la réouverture des frontières !

 

– Quel a été ton parcours et comment en es tu venu à investir dans l’immobilier locatif à Lille?

 

Comme j’étais expatrié depuis quelques années, j’avais la chance d’avoir pu économiser sur mon “package” expatrié, et j’avais donc à ma disposition de l’épargne dormante sur mes comptes bancaires. En discutant avec mes proches, puis avec ma banque à Lille, je me suis rendu compte que je pouvais facilement utiliser ces liquidités pour emprunter une somme d’argent plus importante pour investir en immobilier, et ainsi commencer à me constituer un capital significatif pour la retraite, ou le retour en France.

Je me suis donc renseigné sur l’immobilier en France, notamment via des membres de la Communauté Immoneos qui m’ont recommandé une chasseur d’immobilier à Lille, Hélène. Hélène a vraiment été au coeur de ce projet, car il me fallait vraiment une personne de confiance capable de m’aider à réaliser mon projet, malgré la distance, surtout avec les restrictions de voyage liées au COVID.

Hélène a été de très bons conseils, afin de formaliser mon projet, étudier les quartiers de Lille, les types de locataires, et bien sûr in fine pour trouver un appartement, un bien qui me convienne, en adéquation avec le projet. En fait on dit “chasseur d’appartement” mais le chasseur fait beaucoup plus, il permet aussi à des novices comme moi de mieux définir leur projet.

 

– Comment as tu investi de l’étranger ?

 

Pour moi cela a été facile car c’est ma banque familiale, le Crédit Agricole, qui m’a suivi dans mon projet. Je suis client dans la même banque depuis mes années d’études et j’ai la chance qu’à Lille ,les conseillers ne changent pas souvent d’agence donc je connais depuis longtemps ma conseillère. La partie notariale se fait désormais également facilement à distance.J’ai été d’ailleurs étonné de la façon rapide et efficace avec laquelle les notaires ont évolué récemment avec le COVID en se digitalisant. Le Crédit Agricole possède aussi une plateforme sécurisée de signature à distance. Il est désormais donc plutôt facile d’effectuer l’intégralité des démarches à distance. Et puis, si besoin, mon papa avait procuration pour effectuer mes démarches bancaires et notariales. Mais cela ne s’est pas avéré nécessaire.

 

– Pourquoi as tu décidé d’investir à Lille?

 

Pour moi on peut vraiment parler d’investissement de confort car je connais bien la ville; en tout, j’y ai vécu durant 15 ans pour mes études et mes premiers emplois. De fait, je considère que Lille est un investissement sûr : une grande ville, bien placée à 1 heure de Paris et un carrefour des grandes capitales de l’Europe du Nord. Etant novice, je recherchais un investissement sécurisé, dans l’immobilier, sans risque de perte en capital.

En plus, côte locataires, Lille est une ville dynamique et “secure” car il y a beaucoup d’étudiants et de jeunes actifs dans la Ville qui ont tous besoin de se loger, et cela ne changera pas de sitôt! Sans compter d’ailleurs la location touristique qui se développe à Lille qui est devenue une destination attractive pour les longs week-ends.

 

– Tu as l’air de bien connaître Lille. Quels sont quartiers que tu recommanderais de regarder pour un membre Immoneos qui voudrait investir à Lille?

 

Tout le monde connaît bien le Vieux-Lille, l’hyper-centre de Lille, un superbe quartier qui est parfait pour se constituer un patrimoine qui durera dans le temps. C’est le quartier préféré des jeunes actifs qui s’installent à Lille. Cela a été mon choix pour investir en immobilier locatif à Lille car je sais que je n’aurai pas de vacance locative et un bien qui s’appréciera dans le temps.

L’autre quartier que j’ai visé , est le quartier universitaire de la Catho, où les étudiants ont besoin de logement. D’expérience, les étudiants se “repassent” les “bons” apparts d’une année sur l’autre donc la vacance locative est faible aussi. Et les prix sont moins élevés que dans l’hyper-centre.

Finalement, pour moi, tout Lille peut valoir une étude pour un investissement locatif à Lille. Comme je le disais tout à l’heure, Lille se situe au carrefour de 3 grandes villes européennes (Paris, Londres, Bruxelles), ce qui lui confère une attractivité importante tout en conservant une bonne rentabilité locative.

 

– Peux tu nous décrire le cheminement de ton investissement locatif a Lille?

 

Une fois mon étude faite et mon financement bouclé avec ma banque, j’ai eu une contrainte personnelle qui a fait que j’avais besoin de trouver un appartement pour un investissement locatif très rapidement … J’avais donc donné à Hélène un objectif de 3 semaines. Le challenge fut relevé au bout de 12 jours: elle m’a trouvé la perle rare qui me correspondait: un 3-pièces lumineux et sans travaux à 240 000 Euros, et avec parking, dans le Vieux-Lille, déjà loué 930 Euros par mois, avec un locataire stable, situé dans une belle copropriété bien entretenue. Bien entendu, j’ai payé le bien à son prix, mais mon idée n’était pas de chercher une affaire pendant des mois. J’avais mon accord de financement bancaire et la volonté d’investir rapidement dans un bien sans problème à gérer. Acheter un bien loué me correspondait finalement très bien.

Ce qui a été déterminant, c’est la préparation en amont, de mon côté, sur l’aspect financier/bancaire. Il est essentiel d’avoir un dossier financier béton avant d’attaquer la recherche. Hélène m’avait évoqué la possibilité de lever la clause suspensive d’accord de prêt, ce qui est évidemment très sécurisant pour le vendeur. Cela s’est avéré un argument de choc dans mon cas, le propriétaire y a été très sensible et cela a fait pencher la balance en ma faveur.

Hélène m’a également très bien accompagné en ayant préalablement rassemblé l’ensemble des documents nécessaires à la validation du bien: derniers PV d’AG, plans cadastraux, contrat de location en cours, ce qui nous a permis d’être prêts et réactifs le jour de la visite. Dès réception des vidéos et commentaires d’Hélène, j’ai fait parvenir mon offre, qu’elle a directement transmis au propriétaire. Elle a su être persuasive et pugnace pour obtenir le « bon pour accord » du propriétaire et qu’il annule les visites prévues.

Le travail d’Hélène m’a donc permis d’acquérir l’appartement rapidement. Son investissement a été remarquable et je tiens encore à remercier les membres de la Communauté qui me l’ont recommandée 🙂 [NDLR: vous pouvez aussi faire appel à Hélène via ce lien]

 

– As tu d’autres conseils pour un Français de l’étranger qui voudrait faire un premier investissement locatif à Lille?

 

Encore une fois, le plus difficile est d’être accompagné par une personne de confiance. On ne peut pas s’aventurer dans un tel projet, surtout à distance, sans aide “experte” locale. Par exemple, j’étais prêt à surenchérir tellement le bien me plaisait! Hélène m’en a dissuadé et fait son travail de persuasion avec le vendeur. Hélène m’a donc aidé d’un point de vue financier car elle a su obtenir le bien au prix alors qu’elle savait que j’étais prêt à monter mon offre.

Et puis pour les visites, il faut être capable de faire confiance à une tierce personne, qui aura une expertise et un vrai diagnostic sur les prestations, sur une fissure sur un mur, sur une trace de dégât des eaux etc.

Et enfin, je conseille une prise de contact “amicale” avec le propriétaire ou l’agent à la fin de la visite pour créer un contact. Il est important de pouvoir leur montrer notre intérêt, même si on habite à plusieurs milliers de kilomètres. Tout cela repose sur de l’humain…

Merci Sylvain pour cet interview détaillé sur ton investissement locatif à Lille. Si vous avez d’autres questions sur vos investissements de l’étranger , rejoignez le groupe FaceBook « La communauté de confiance entre investisseurs immobilier expatriés »  ou bien le champ commentaire en dessous.

Poursuivez votre lecture en consultant:

 

Partager l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

Retour haut de page