6 conseils pour bien choisir un chasseur immobilier (Et quelles questions lui poser …)

Comme de nombreux membres de la Communauté de Confiance Immoneos vous êtes de plus en plus nombreux à décider de vous faire accompagner d’un chasseur immobilier dans votre projet d’investissement locatif. Cela vous permet d’investir à distance avec une personne de confiance sur place ainsi que  de vous faire conseiller par un expert du marché local.

Mais comment choisir votre chasseur immobilier? Comment vous assurer qu’il vous apportera satisfaction et saura mener à bien votre projet d’investissement ?

C’est une question fréquente dans le groupe Facebook de la Communauté de Confiance Immoneos, car beaucoup d’expatriés choisissent de passer par un chasseur du fait de leur éloignement. Le chasseur immobilier en effet une solution qui permet de pallier le manque de réactivité et l’impossibilité d’effectuer des visites quand on réside à l’étranger. Mais, encore plus avec la distance, il faut faire le bon choix!

A propos de la Communauté de Confiance Immoneos, forte aujourd’hui de 12 000 membres: On y parle crédit immobilier pour les non-résidents, rendement locatif, villes où investir, échange les contacts de confiance de son carnet d’adresse pour la recherche d’un bien

Si vous résidez à l’étranger, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook en cliquant sur le lien:

https://www.facebook.com/groups/immoneos

A travers les retours d’expérience des membres de la communauté Immoneos, retrouvez dans ce dossier les 6 conseils et questions à poser pour choisir un chasseur immobilier

choisir un chasseur immobilier

 

Conseil #1 :Evitez les chasseurs qui en plus de chasser, vendent des biens immobiliers

 

Une agence immobilière qui se propose d’effectuer la mission de chasse est une option tentante car souvent cela ne vous coûte rien (l’agence se rémunérant auprès du vendeur), mais clairement vos intérêts ne sont pas alignés. En effet, l’agence va privilégier les biens de son réseau, biens pour lesquels elle est mandatée par le vendeur.

Un chasseur qui ne travaille que pour l’acheteur est la seule garantie pour que vos intérêts soient vraiment protégés, et pas ceux du vendeur.

Le chasseur ne prospecte pas uniquement dans les agences. Il effectue ses recherches aussi via son réseau (notaires, institutionnels, contacts en local) ou en direct, sur  des sites d’annonces comme LeBonCoin par exemple. Il vous proposera les meilleurs biens du marché, voire des bien “Off Market” qui correspondent à vos critères. Pour vous c’est donc plus de choix et d’objectivité. En particulier, les chasseurs de confiance recommandés par les membres d’Immoneos ont leurs intérêts totalement alignés avec le vôtre. Leur succès à vos cotés, c’est leurs futurs succès avec les autres membres de la communauté Immoneos.

>> Les questions à lui poser : Vendez-vous aussi des biens ? Comment avez vous trouvé les biens de vos 3 derniers clients?

Conseil #2 :Choisissez un chasseur immobilier qui vous inspire confiance

Votre relation doit être une relation de confiance, vous devez vous sentir écouté, compris et vos devez avoir l’assurance que votre chasseur est un professionnel sur lequel vous pouvez vous reposer.

  • Ses conseils doivent apporter une réelle plus-value à votre démarche. Vous devez pouvoir bénéficier de son expertise à chaque étape du projet.
  • Il doit vous guider et vous aider à définir votre stratégie d’investissement en intégrant des facteurs que vous ignoriez (prix, tendances du marché, éléments législatifs, etc.).
  • Vous devez sentir qu’il prend le projet a cœur et qu’il a bien compris votre cahier des charges.
  • Faites-le parler de son expérience et de ses dernières chasses pour comprendre ses valeurs et vous assurer qu’elles soient compatibles avec les vôtres.
  • La transparence est un élément important de votre collaboration, en cas de doute clarifiez ou changez d’interlocuteur.

>> Les questions à lui poser : Parlez-moi de votre dernière transaction ? Comment avez-vous trouvé le bien ? Quel est le retour de vos clients ? Puis-je contacter l’un de vos anciens clients ?

Conseil #3: Évaluez bien son réseau local

Un bon chasseur dispose d’un réseau local varié et large : des agences, des courtiers, des notaires, des marchands de biens, des particuliers, mais aussi des institutionnels >> Son réseau lui donne accès à des biens “Off Market”. 

D’autre part, un chasseur sérieux et motivé n’a pas peur d’éplucher les annonces des particuliers sur LeBonCoin, Seloger, ou dans les journaux locaux de son secteur.

Son objectif est aligné avec le vôtre : dénicher le bien qui correspond à vos critères ; et il fait les efforts pour atteindre ce résultat.

>> Les questions à lui poser : Quelle est la qualité de votre réseau de partenaires sur le marché ? Quels sont vos derniers résultats, comment s’est conclue la collaboration avec votre dernier client ?  Comment avez-vous sourcé vos biens ?

                                               

Conseil #4 : Un bon chasseur immobilier doit être réactif et disponible

Un chasseur qui traite plus de 5 à 6 dossiers à la fois, ne va pas pouvoir vous consacrer un temps suffisant pour une recherche sérieuse. Il doit être assez disponible pour vous garantir un traitement sur mesure et approfondi de votre dossier. 

Clairement, vous devez sentir que le chasseur privilégie la qualité à la quantité et fait de la satisfaction de ses clients une priorité.

>> Les questions à lui poser : Combien traitez-vous de dossiers à la fois ? Sur combien de dossiers travaillez-vous en ce moment ? Combien de projets avez-vous concrétisé ce semestre ?

Conseil #5 :Ne pas se focaliser uniquement sur les honoraires du chasseur

Le montant des honoraires est évidemment un critère à prendre en considération, mais ce n’est pas le plus important ; ce qui compte c’est le budget total de votre investissement et son rendement. Pour évaluer la rémunération du chasseur :

  • Le temps c’est de l’argent :  vous allez gagner un temps considérable pour trouver le bien. Si le chasseur vous fait gagner 6 mois en temps de recherche, cela vous fait aussi gagner 6 mois de loyer, donc rien que cette rapidité rembourse ses honoraires.
  • Les honoraires doivent être abordables et justifiés : pour vous guider, referez-vous à notre article : Coût d’un chasseur immobilier
  • La rémunération doit être transparente et figurer dans le mandat de recherche signé avec le chasseur. Il faut savoir que le chasseur n’est payé qu’au succès, sous forme de forfait ou de pourcentage. Conformément à l’Article 6 de la loi Hoguet qui régit la profession d’agent Immobilier dont le Chasseur immobilier fait partie, aucun paiement ne peut être demandé au démarrage de sa mission. À ce titre il ne peut prétendre à sa rémunération qu’en cas de succès, il percevra ses honoraires tout du moins à la levée des conditions suspensives et le plus souvent au moment de la signature définitive chez le notaire (remise des clefs et transfert de la propriété).

>> Les questions à lui poser : Quels sont vos honoraires ? Demandez-vous un paiement à l’avance ? Y-a-t-il des frais cachés ? 

Conseil #6 : Attention aux chasseurs qui proposent des services low-cost

Il ne faut pas forcément choisir un chasseur immobilier qui propose un service à des prix trop inférieurs à ceux de la concurrence. Cela peut signifier que :

  • Moins de coût c’est en général moins de service. Cette économie se paiera au final si le chasseur passe moins de temps sur votre dossier et n’est pas réactif.
  • Un service au rabais peut aussi cacher le fait que le chasseur se rémunère aussi auprès du vendeur (ce qui ne va pas dans votre sens puisqu’il y a un conflit d’intérêt dans sa démarche).
  • Souvent les chasseurs dont les honoraires sont très bas sont ceux qui font du volume. Un tel chasseur ne sera pas aussi disponible que le souhaitez pour effectuer une chasse. Votre projet va traîner et sera bâclé.

>> Les questions à lui poser : Combien de dossiers traitez-vous à la fois ? Combien de temps passez-vous sur chaque dossier ?

En conclusion

Passer par un chasseur immobilier comporte de nombreux avantages, à condition de choisir un professionnel sérieux dont l’expérience et l’expertise apporteront une réelle valeur ajoutée à votre démarche. Vous avez maintenant tous les éléments en main pour faire le bon choix et pour vous donner les moyens de réussir votre investissement immobilier.

Poursuivez votre lecture en consultant:

Partager l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

Retour haut de page