Investissement non-résidents : faut-il investir dans l’immobilier ou en bourse ?

Tous les investisseurs ont été confrontés au moins une fois à cette question: investir dans l’immobilier ou bien en bourse ? Bien entendu, il n’y a pas de règle d’or qui tranche en faveur de la pierre ou des actions et la logique est la même pour les résidents et les Français de l’étranger.
L’investissement immobilier et les placements financiers ont des caractéristiques, des contraintes et des avantages différents, qu’il vous faudra pondérer pour choisir votre stratégie personnelle. Nous vous avons préparé une checklist qui vous permettra d’y voir plus clair.

Immoneos est une communauté d’entraide de 15 000 investisseurs expatriés
REJOINDRE GRATUITEMENT LA COMMUNAUTÉ (100% gratuit bien sûr!)

Vous ne serez plus jamais seul pour investir

Faut-il investir dans l’immobilier ou en bourse ? Ce débat n’épargne pas la communauté de confiance Immoneos. Nombreux sont les membres qui ont échangé sur la question et ce, indifféremment de leur pays d’expatriation. En réalité, c’est une décision que personne ne peut prendre à votre place. Il faut vous poser les bonnes questions avant d’opter pour une stratégie d’investissement ou pour une autre.

Quel est votre projet ?

 

Avant d’investir votre argent, établissez clairement vos objectifs. Pourquoi voulez-vous investir plutôt qu’économiser ?

  • Préserver votre capital : vous avez des économies et souhaitez les conserver prudemment en limitant l’effet de l’inflation. Les placements en bourse ne sont pas adaptés à ce type de stratégie car ils sont risqués. On peut noter que certains placements financiers tels que les bons du trésor par exemple répondent à cet objectif. L’immobilier peut aussi entrer dans une optique de préservation du capital.
  • Générer des revenus : certains produits financiers génèrent des revenus (dividendes, distributions). De tels revenus ne sont pas aussi fixes, anticipés et garantis que les revenus locatifs. Il faut savoir que la bourse fluctue sans cesse alors que l’immobilier est généralement très stable. Bien entendu les rendements ne sont pas les mêmes mais les risques non plus.
  • Augmenter votre capital : L’investissement locatif peut être un moyen d’accroître votre capital à long terme. Les placements boursiers aussi, mais à court terme et avec plus de risques.
  • Bénéficier de l’effet de levier : voilà un point intéressant qui joue en faveur de l’investissement immobilier. En effet, si vous placez votre argent en bourse, vous ne pouvez utiliser que l’argent que vous avez. Vous placez 10 000 euros en bourse, vous versez 10 000 euros immédiatement et vous êtes rémunérés sur ce même montant. Par contre, grâce à la possibilité de souscrire un prêt immobilier, vous pouvez acheter un bien d’une valeur de 200 000 euros avec un apport personnel de seulement 10 à 20%. Vous percevez les revenus de ce bien dont vous n’avez payé qu’une infime partie dès l’acquisition. C’est ce qu’on appelle l’effet de levier du crédit. Dans le cadre d’un investissement locatif, les revenus générés par les loyers vont rembourser (au moins en partie) votre crédit. Le premier risque est celui dû aux vacances locatives et vous pouvez l’anticiper en gardant toujours l’équivalent de quelques mois de mensualités de côté. Le second risque est celui des loyers impayés. Nous vous conseillons simplement de souscrire à une Garantie Loyers Impayés (autour de 2.5% du prix du loyer) et ainsi de dormir tranquille. Pour approfondir ces points, consultez les dossiers Effet de levier du crédit immobilier : Pourquoi l’emprunt est-il un avantage pour votre investissement? et Le comparatif des assurances loyers impayés.

Dans votre réflexion, tenez compte de vos éventuelles connaissances et de votre expérience des marchés financiers ou de l’immobilier. Ces connaissances peuvent vous éviter des erreurs. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels qui peuvent vous donner plus de chance de réussir dans votre démarche. Si vous envisagez par exemple d’acheter un bien immobilier à crédit, un courtier spécialisé en financement des Français de l’étranger peut vous aider à négocier les meilleurs taux d’emprunt. Cliquez ici pour contacter  un courtier de confiance recommandé par les membres de la communauté Immoneos.

Quel est l’horizon de votre investissement ?

 

Vous concevez votre stratégie comme étant à :

  • Court terme (moins de 3 ans)
  • Moyen terme (5-10 ans)
  • Long terme (10 ans ou plus)

Si votre perspective n’est pas de 10 ans ou plus, l’immobilier n’est pas fait pour vous.

De quel montant disposez-vous ? 

 

Cette question rejoint un peu le point développé plus haut. Si vous espérez faire des gains conséquents avec un petit capital, l’investissement immobilier est la seule option possible. Vous achetez un bien à crédit avec un apport personnel limité et à terme vous disposez d’un bien que vous pouvez revendre en dégageant une plus-value. Si vous faites du locatif, vous aurez pendant toute la durée de l’emprunt des revenus qui rembourseront les échéances et une fois le crédit remboursé, vous percevrez ces revenus tout en disposant un capital foncier.

Quelle est votre tolérance aux risques ?

 

C’est une question importante que vous devez vous poser.

  • Si financièrement, vous ne pouvez vous permettre de supporter aucune perte, la bourse est une option à proscrire. L’immobilier, valeur refuge par excellence, est un choix évident.
  • Si vous pouvez supporter des pertes financières limitées, voire supérieures au montant investi, avec les connaissances requises et en connaissant les risques, vous pouvez tenter votre chance sur les marchés boursiers.

Le taux de rendement est toujours corrélé avec le niveau de risque. Comme détaillé dans ce dossier du Ministère de l’économie, des finances et de la relance : “un investisseur souhaitant améliorer la rentabilité de son portefeuille doit accepter de prendre plus de risques”.

Êtes-vous flexible?

 

Si vous souhaitez pouvoir disposer de votre capital à tout moment, investir en achetant des actions vous offre cette flexibilité. Au contraire, l’immobilier ne propose pas cette souplesse et implique une vision à long terme.

Un conseil quand même…

 

Ce conseil vaut pour beaucoup de choses et il se vérifie aussi en matière d’investissement : Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! Ce n’est pas un hasard si toutes les sociétés d’investissements du monde diversifient leurs portefeuilles. Par exemple, si vous avez déjà des placements financiers, vous pouvez envisager de faire de l’investissement locatif qui présente notamment l’avantage de vous procurer un pied-à-terre le jour où vous rentrerez en France. À l’inverse, si vous avez un ou plusieurs investissements immobiliers, la bourse peut vous permettre d’obtenir un meilleur rendement sur une plus courte période, mais avec plus de risques.
Au final, à vous de trouver votre équilibre afin de profiter des avantages de ces deux stratégies d’investissement et de maximiser vos revenus.

Allez plus loin en consultant nos dossiers complets sur le même thème :

Cet article vous a été utile ? Si vous souhaitez mieux gérer vos investissements locatifs, vous êtes au bon endroit. Posez vos questions directement aux membres de la communauté d’entraide Immoneos. En un clic, après inscription, vous ne serez plus jamais seul pour investir et obtenir des réponses concrètes à vos questions.

Partager l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

Retour haut de page