Les 7 erreurs à ne pas commettre pour son premier investissement en crowdfunding immobilier 

erreurs crowdfunding immobilier
erreurs crowdfunding immobilier

Plus de 2 milliards d’euros. C’est le montant investi par les particuliers en crowdfunding immobilier en 2021, soit une augmentation de 84 % par rapport à 2020

Ce succès n’est qu’à moitié surprenant, quand on connaît les avantages de ce type d’investissement. Idéal pour diversifier son portefeuille, il s’agit d’une manière simple de varier ses investissements. 

Le principe est simple et 100% en ligne. Via des sociétés spécialisées agréées par l’AMF, vous avez accès des opportunités d’investissement dans des projets immobiliers proposés par des promoteurs et marchands de biens.

Le rendement de ces investissements est généralement compris entre 8% et 12% sur des projets de court à moyen terme entre 18 et 36 mois. 

Les membres de la communauté Immonéos s’intéressent de près à ce type d’investissement. En témoigne le succès de notre Whatsapp sur le sujet !

Rejoins la première communauté d’entraide entre investisseurs immobilier expatriés
C’est entièrement gratuit
Il suffit d’habiter à l’étranger pour pouvoir rejoindre le groupe !

Cependant, tout nouveau type d’investissement amène des questions. Cela permet d’éviter les erreurs les plus communes. Voici donc les erreurs à éviter pour votre premier investissement en crowdfunding immobilier !

Erreur #1 : Ne pas savoir pourquoi vous souhaitez investir

Quel est le but de votre épargne ?

Vous n’allez jamais épargner pour la simple raison de ne pas dépenser votre argent. Vous avez forcément une idée derrière la notion d’épargne, qu’il s’agisse de vous créer un matelas de sécurité, de préparer un projet à court ou moyen terme, ou d’anticiper le futur. 

Si vous souhaitez vous lancer dans le crowdfunding immobilier, il convient donc de déterminer en amont l’usage que vous souhaitez effectivement faire de cet argent. La première chose à faire est donc de faire l’inventaire de votre portefeuille actuel, de vos projets et de vos besoins pour déterminer le but de vos futurs investissement en crowdfunding. 

Par exemple, cet investissement ne sera pas idéal si vous avez besoin de liquidités sur le court terme. Il ne sera pas non plus forcément adapté si vous souhaitez placer de l’argent sur le long terme, car le crowdfunding immobilier concerne des projets d’une durée de 24 à 36 mois. 

Un investissement idéal pour compléter votre portefeuille

Les membres de la communauté Immonéos parlent de cet investissement comme un entre-deux. En effet, la liquidité n’est pas disponible pendant une certaine période de temps. Vous ne la récupérez qu’à la fin du projet. Mais le ticket d’entrée est bas, ce qui permet de multiplier les projets. Ainsi, afin d’avoir accès à de la liquidité dans la durée, vous pouvez mettre en place un investissement progressif. 

Par exemple, si vous disposez de 10 000 euros. Vous pouvez choisir d’investir 3000 euros par trimestre sur une période d’1 an, afin de disposer régulièrement du déblocage des sommes investies initialement. Les plateformes versent généralement les intérêts tous les 3 mois ou tous les 6 mois, ce qui permet de réinjecter cette somme dans les futurs projets et, par un effet d’accumulation, d’augmenter le rendement.  

En fonction de votre situation, vous pouvez décider de réinvestir ces sommes, ou de les utiliser à d’autres fins. 

Dans tous les cas, assurez-vous de bien comprendre les tenants et les aboutissants de votre investissement avant de contribuer à un projet. De cette manière, vous ne serez pas pris au dépourvu. 

Fixez vous un objectif d’investissement

Afin de bien investir, le mieux est d’identifier le montant que vous souhaitez investir en crowdfunding sur les 12 mois à venir. Les membres de la communauté de confiance Immoneos partagent ainsi qu’ils investissent entre 5% et 15% de leur portefeuille d’actifs en crowdfunding. Ils expliquent investir régulièrement (par exemple tous les 3 mois) sur des projets différents et espacés dans le temps (nous en parlons plus en détails dans la suite de l’article).

Erreur #2 : Ne pas vous renseigner concernant la société d’investissement en crowdfunding

La seconde erreur à éviter est le fait d’investir dans des projets sans vous renseigner au préalable concernant la société qui vous propose d’investir. Ce type d’investissement étant en plein essor, il existe de nombreuses plateformes dans le domaine, mais toutes ne se valent pas. En fonction de vos besoins, de vos projets, ou tout simplement pour éviter les mauvaises surprises, il est donc absolument essentiel de vous renseigner concernant la plateforme par laquelle vous allez investir. 

Assurez-vous que la plateforme est agréée

La première chose à vérifier pour éviter les erreurs communes, c’est de vous assurer que la plateforme que vous choisissez est bien agréée à l’ORIAS. Il s’agit d’une association placée sous la tutelle du trésor, qui recense tous les professionnels intermédiaires dans les secteurs de la banque, de l’assurance et de la finance. En quelque sorte, elle délivre un permis de travail aux professionnels qui répondent aux critères qu’elle établit : honorabilité, capacité professionnelle, assurance de responsabilité civile professionnelle et garantie financière. 

Le registre de l’ORIAS est forcément à jour. Une plateforme qui n’y figure pas ne répond pas aux critères nécessaires pour exercer le métier. Elle présente donc des risques très importants de fraude. Vous pouvez très facilement le consulter en ligne pour vous assurer qu’une plateforme y est bien présente.

Le sujet crowdfunding immobilier est nouveau. Les membres nous ont recommandé la société d’investissement Anaxago
Des conseillers agréés par l’AMF pour l’investissement en crowdfunding et SCPI
Une plateforme User Friendly en ligne pour investir depuis l’étranger

Sachez qu’en investissant via ces sociétés, vous détenez des options en nom propre, ce qui sécurise leur investissement. En effet, ce ne sont pas les sociétés qui détiennent des parts pour vous, mais bien vous, directement, qui détenez des options dans les sociétés qui sont créées pour chaque investissement.

Tout cela est réglementé par l’AMF afin d’assurer votre protection en tant qu’investisseur. 

Les sociétés d’investissement fournissent de nombreux renseignements pour vous guider

Une fois que vous avez effectué cette première vérification, vous pouvez creuser le sujet plus en détails. Vous allez choisir la ou les plateformes qui vous conviennent le mieux. Certaines d’entre elles proposent de nombreux projets de crowdfunding au sens large, d’autres se spécialisent uniquement sur le crowdfunding immobilier. 

La plupart d’entre elles mettent à votre disposition des pages recensant leurs performances. Par exemple, le nombre de projets financés, le nombre de projets déjà remboursés, les taux moyens, mais surtout les taux de retard ou de défaut, y sont visibles. Les membres de la communauté assurent ainsi qu’il s’agit pour eux de moyens efficaces pour éviter d’investir dans des plateformes qui ne leur inspirent pas confiance. 

Erreur #3 : Ne pas vous renseigner concernant le projet

Au même titre que pour la plateforme, ce serait une erreur de ne pas vous renseigner concernant les projets que vous souhaitez financer. 

Même si le ticket d’entrée est faible, vous ne pouvez pas vous retirer d’un projet en cours. Vous devez attendre la livraison pour retrouver votre mise initiale. Cela peut être problématique si le projet prend du retard ou que le promoteur l’annule ! 

Afin d’éviter les erreurs les plus communes, il est donc nécessaire de vous renseigner sur les projets. L’avantage, c’est que les plateformes ont un rôle important dans les projets qu’elles vous présentent, puisqu’elles les sélectionnent en amont. Une plateforme présentera un projet correspondant déjà à ses critères !

Cependant, afin d’être convaincu par les projets que vous financez, renseignez vous en amont sur l’usage du bien (des bureaux, de l’habitation, du Pinel ?), ainsi que sur le lieu de construction. En fonction des régions, les projets sont en effet financés plus ou moins rapidement. Vous devrez être sur le pont au moment où le financement va ouvrir !

Par ailleurs, par définition, certains projets sont plus risqués que d’autres. Un rendement plus élevé indique toujours un taux de risque plus important. Cependant, les membres de la communauté Immonéos indiquent que la diversification des projets permet de compenser ces risques facilement. 

Le sujet crowdfunding immobilier est nouveau. Les membres nous ont recommandé la société d’investissement Anaxago
Des conseillers agréés par l’AMF pour l’investissement en crowdfunding et SCPI
Une plateforme User Friendly en ligne pour investir depuis l’étranger

Erreur #4 : Ne pas diversifier votre portefeuille

C’est le B-A-BA de l’investissement : la diversification ! Qu’il s’agisse de diversifier les produits au sein de votre portefeuille, ou les projets de crowdfunding, la conclusion est la même. Ce serait une erreur de tout miser sur le même cheval. 

Même si le ticket d’entrée dépend de la plateforme que vous choisissez, l’avantage principal du crowdfunding réside dans le fait que le ticket d’entrée est très bas pour un investissement dans la pierre, puisqu’il est généralement compris entre 1 000 et 2 000 euros. Ce serait donc une erreur de ne pas en profiter, et d’investir la totalité de votre épargne dédiée au crowdfunding dans un seul projet. Mettre en place un roulement de projet permet à la fois de disposer de liquidités à échéances régulières, de limiter le risque, et de bénéficier d’un rendement constant. 

Pour aller plus loin que l’exemple cité plus haut, vous pouvez vous fixer un montant à investir sur 24 ou 36 mois. Vous allez par exemple investir tous les 3 mois sur 36 mois, soit un total de 12 projets. Cela répartit le risque sur les projets et dans le temps. A la sortie des projets, vous pouvez alors ré-investir le capital et les intérêts pour ainsi développer des intérêts composés.

Le crowdfunding immobilier trouve ainsi parfaitement sa place dans votre portefeuille entre l’investissement dans la pierre et les EFTs. 

Erreur #5 : Ne pas être patient

Il est facile de se laisser emporter par l’excitation du crowdfunding immobilier et de vouloir investir rapidement.

Cependant il est important d’être patient aussi bien dans la phase d’investissement (par exemple, investir tous les trimestres et pas en une seule fois) que dans la phase de vente. En effet, les projets immobiliers peuvent prendre du retard, mais gardez en tête que ce n’est pas grave, car vous bénéficiez de la rémunération des intérêts jusqu’à ce que le projet soit livré !

Erreur #6 : Ne pas être prêt à prendre de risque

Le crowdfunding immobilier peut être une opportunité intéressante, mais il comporte également des risques, ce qui est logique au vu de son rendement. Les principaux risques ici sont les retards de paiement, et extrêmement rarement la perte de votre capital (partielle ou totale). Il est important de les comprendre et de les accepter avant d’investir. Si vous n’êtes pas prêt à prendre des risques, en particulier pour retard de paiement, le crowdfunding immobilier peut ne pas être une option adaptée pour vous.

Erreur #7 : Ne pas vous faire conseiller

Il peut être utile de vous faire conseiller par un professionnel avant d’investir en crowdfunding immobilier. Un conseiller peut ainsi vous aider à évaluer les risques et les opportunités et à déterminer si cette option d’investissement est adaptée à votre profil.

Immoneos a ainsi obtenu la mise en relation en direct pour les membres de la communauté à des conseillers en investissements financiers experts des expatriés. Ceux-ci prennent le temps de comprendre votre situation personnelle et vos objectifs, afin de vous conseiller sur l’approche et les opportunités adaptées.

En conclusion 

Investir en crowdfunding est simple, que ce soit en termes de démarches à effectuer, ou de coût d’entrée. Si vous le souhaitez, il est possible d’investir quelques milliers d’euros en à peine quelques heures de travail. Cependant, il est aussi facile de faire des erreurs et c’est pour cela que nous avons rassemblé les meilleurs conseils de la communauté Immonéos : pour vous éviter de les faire !

Afin d’investir de manière sereine, il est donc important de ne pas vous précipiter et de prendre le temps de vous renseigner : sur la plateforme, les projets, les possibilités d’investissement qui correspondent à vos projets, sur la répartition de portefeuille idéale… C’est pour cela que nous avons créé notre groupe Whatsapp spécialement dédié aux questions de la communauté sur le sujet du crowdfunding immobilier. 

Rejoins la première communauté d’entraide entre investisseurs immobilier expatriés
C’est entièrement gratuit
Il suffit d’habiter à l’étranger pour pouvoir rejoindre le groupe !

Vous souhaitez creuser le sujet ? Nous avons les réponses à vos questions !

Note : Le crowdfunding immobilier a des perspectives de rendements élevés, généralement entre  8% à 12% annuel. Attention tout de même, ces placements ne sont pas à capital garanti et présentent des risques. Notre objectif n’est pas de vous inciter à investir mais simplement à partager de l’information entre investisseurs membres de la communauté de confiance Immoneos.

Partager l'article

Rejoins la communauté

C'est gratuit, Il suffit de résider hors de France